Yoles rondes et gommiers de Martinique

accueil - guide annuaire de la Martinique - culture et traditions : les yoles rondes
guide annuaire martinique
loisirs nautiques Martinique
loisirs terrestres Martinique
Yole ronde Martinique
Artisanat Martinique
nous contacter
Location studio Martinique
partenaires
mentions légales

Nouveau ! Voir les vidéos du passage de la Caravelle lors du tour de la Martinique des yoles rondes 2009

L'origine des yoles rondes et des gommiers

 Jadis, lorsque le moteur n'avait pas encore fait son apparition, les pêcheurs naviguaient à l'aviron et à la voile.
L'embarcation s'appelait "le gommier" car la plus grande partie de la coque était taillée dans un tronc de gommier, arbre que l'on trouvait à l'époque en grand nombre dans la forêt Martiniquaise. Bien auparavant, les indiens Caraïbes utilisaient aussi cet arbre pour fabriquer leurs pirogues.
Bien sûr, Il fallait arriver le premier sur les lieux de pêche pour bien remplir le canot et rentrer le premier au port pour vendre le poisson au meilleur prix (pour le pêcheur!).
Ainsi sont nées les premières régates improvisées qui ont donné lieu par la suite à quelques régates organisées entre pêcheurs pendant le repos dominical.
La raréfaction du gommier dans la forêt a conduit à une modification de la contruction des canots de pêche; c'est ainsi que la yole est née avec une construction classique (quille, membrures, bordés).
Puis le moteur est arrivé...Désormais, la yole n'était plus un outil de travail. Elle est devenue une extraordinaire machine à régater. Au fur et à mesure, les embarcations sont devevnues de plus en plus fines et ont reçu des voiles de plus en plus grandes.

De nombreuses courses de yoles sont organisées chaque année dans les différentes communes de la Martinique, généralement lors des fêtes patronales.
Mais il existe une course qui se distingue des autres par sa difficulté, par l'engouement qu'elle suscite et surtout par le nombre de spectateurs attirés par l'événement , il s'agit du Tour de la Martinique qui a lieu la dernière semaine de juillet.

Retrouvez le parcours, les concurrents et le résumé de l'édition 2006 : Tour de la Martinique des Yoles Rondes 2006

Caractéristiques des yoles rondes.

Comme ces canots sont dépourvus de quille, la stabilité est uniquement assurée par les équipiers qui se mettent au rappel sur des pièces de bois massif appelés "bois dressés". Pas de gouvernail non plus. C'est une sorte d'aviron assez large qui peut se placer à plusieurs endroits sur le tableau arrière qui sert à diriger la yole. Il sert aussi à godiller par petit temps et à lancer la yole aux départs des courses.
Il existe deux types de courses:
les courses à deux voiles où la yole est gréée comme une goélette, le mât de misaine à l'avant (le plus court) et le grand mât implanté juste derrière lui, peu de distance sépare les deux mâts;
les courses à une seule voile appelées 'courses à la misaine' certainement parce que le mât est à ce moment-là implanté au même endroit que le mât de misaine lors des courses à deux voiles!
Le gréément est très particulier; il ressemble un peu au gréément d'un optimist, la voile est rectangulaire et elle maintenue tendue par une sorte de livarde appelée 'vergue' qui a la particularité de partir du bas du mât. Il ya deux écoutes, une est fixée au point d'écoute classique et l'autre est fixée au bout de la vergue. En mer, à part les écoutes, aucun autre réglage n'est possible. Tout le gréément, mât, voile, vergue, doit être assemblé, étarqué et réglé au sol avant le matage.

 

La yole est maintenue couchée par des équipiers pendant que le mât est enfilé dans son logement à l'avant du pont.

 

 

Le mât est calé au milieu du trou par des coins en bois. Ensuite, pour aider le mât à tenir debout car il n'y a pas de haubannage, un mât plus court appelé 'faux-mât' est mis en place juste devant le mât et fixé à celui-ci en plusieurs points par des cordages.

 

 

Il ne reste plus qu'à redresser la yole.

 

 

Quelques équipiers se mettent au rappel sur les bois dressés et ...

 

 

... la yole est redressée en quelques secondes.

 

 

C'est fait, la yole est redressée mais elle doit être maintenue par les équipiers pour ne pas se recoucher.

 

 

Dernière étape, il faut écoper car après le redressement, la yole est souvent pleine d'eau.

 

 

 

Redressement de la yole 'La Foyalaise'

cliquez ici pour voir la vidéo